Guías de Viaje

Auyantepuy

L’une de plus belles excursions que l’on peut faire au Venezuela est la montée à l`Auyantepuy. C’est une longue excursion, difficile mais extrêmement intéressante. La seule façon d’y arriver c’est en partant de « Kavac » ou d’ « Uruyen » et marcher pendant deux jours. La source du « Salto Angel » est à deux jours supplémentaires de marche.

Premier jour: De Kavac au campement Guayaraca

Nous sortons de Kavac à 10:00 heures du matin après avoir pesé les sacs. Les porteurs peuvent seulement transporter un maximum de 15 kilos en plus de ses propres affaires. On est impressionné par la capacité des « pemones » de porter des fardeaux si grands et lourds.


En pesant la charge

Pemón con un guayare
Un « pemon » avec la charge dans le « guayare »


La rivière « Kavac »

Une fois commencée la marche, à quelques mètres, nous traversons la première rivière. Celle où nous avons tellement joui hier: « Kavac »..


En croisant la rivière « Kavac »


En marchant dans la savane


Une longue promenade dans la savane

Après 40 minutes de marche dans la savane et, paradoxalement en nous éloignant de l'Auyantepuy, nous arrivons à un ruisseau, au milieu des arbres. Là nous profitons de nous réapprovisionner d’eau, de nous rafraîchir et de réviser nos pieds: avoir d’ampoules compliqueraient tout le reste du trajet.

Une heure après, toujours à travers de la savane, avec la montagne à notre droite, nous arrivons à la deuxième rivière « Le Yuruán ». Pour traverser cette rivière d'environ 15 mètres de largeur, il faut retirer les bottes et se chausser avec de sandales. La traversée doit se faire avec attention, les roches sont très glissantes.

El Yuruán
A bain dans le « Yuruan »

caminando por la sabana
En marchant dans la savane

C'est le lieu idéal pour nous baigner et pour nous rafraîchir. L'eau a une température très agréable. Les moustiques « Puri Puri », habitants de la rivière n’arrivent pas à nous piquer.

Nous sortons très animés vers la troisième rivière, où nous allons déjeuner. À droite, les jupes de l'Auyantepuy, avec ses cascades. Nous arrivons finalement à l' « Okoine » que nous allons croiser de la même manière que la rivière antérieure, mais avec l'émotion de savoir que notre premier déjeuner nous attend.

El Okoine
L`Okoine


Le mur par-devant


L'ascension commence

En face à nous, la montagne nous attend. Après une montée prolongée, le mur abrupt de la montagne. Comment allons-nous monter 420 mètres? La rivière est à une hauteur de 520 mètres et le bord du sommet à 940 mètres sur le niveau de la mer.

La montée est forte. Mais chaque fois qu’on regarde en arrière, on se trouve récompensé par une vue spectaculaire. À gauche les montagnes, à droite la forêt et au milieu la savane verte avec les rivières que nous avons déjà croisées. Les rivières sont facilement identifiées par la file d'arbres qui les entourent.


Vue de la vallée.


Entre roches et racines

Finalement, nous arrivons au mur de la montagne et nous commençons à monter en nous appuyant et en nous aidant avec les racines des arbres et des roches. Enfin, le sommet! Nous nous asseyons sur le bord du précipice pour contempler le spectaculaire paysage. C'est le lieu idéal pour une séance de photos. Tout le monde en veut au moins une, pour pouvoir la montrer avec fierté dans son « Messenger »;


En contemplant la vue


Les « pemones » se reposent


Arrivée au camp « Guayaraca »

Nous sommes déjà en haut du premier "échelon" dans l'ascension à l'Auyantepuy et à deux kilomètres du camp « Guayaraca ». Le chemin est beau. Le bois et la savane avec ses « bromelias » en fleur. Fréquemment le chemin est sur des roches. Finalement, nous arrivons au camp. Après avoir croisé un petit ruisseau, nous arrivons aux « churuatas » où déjà les premiers porteurs sont arrivés. Comment font-ils pour aller si vite ? Le feu est déjà prêt.

Campamento Guayaraca
Churuata dans le camp « Guayaraca »

Très près, une petite rivière où nous prenons un bain en bavardant. Après un excellent dîner, mais épuisés nous avons besoin d’un sommeil réparateur. Nous sommes à 1.020 mètres d’ hauteur et nous avons marché 16 kms.

Nous vous invitons à suivre notre excursion. Nous sommes déjà dans le premier des 3 "échelons". Le deuxième jour nous arriverons à « El Peñon », une roche énorme. Le troisième jour, nous verrons couronnés nos efforts en arrivant au sommet. Cliquez ici pour continuer.

Ver además

Parcs de Caracas - Un des parcs plus populaires de Caracas est le parc de l´Est. Même avant l´aube, ont y trouve des coureurs dans tous les sentiers. Avec une belle vue de l´Avila et des lagunes artificielles où l´ont peut ramer, c´est un endroit idéal pour se reposer. Il y

Akopan Tepuy - Un tepuy poco conocido en un lugar virgen y exótico en el Parque Nacional Canaima, macizo de Chimantá

La colline Autana - Le tepuy colline Autana a été déclaré monument naturel en 1978. C’est un des tepuy du sud du Venezuela, avec approximativement 1.300 mètres d’ hauteur. Dans la montagne, il y a une grotte entièrement formée de quartz, qui mesure 400 mètres de long et 45 mètres d’ hauteur. Dans notre traversée de trois tours en bateau sur les rivières Orénoque, Sipapo et Autana nous visiterons différentes communautés indigènes.

Kavac - Qui veut visiter la magnifique “Gran Sabana” mais ne désire pas faire le tour en automobiles, ce voyage est l’option idéale. En plus de contempler les « tepuyes » fantastiques y les spacieuses savanes, le voyageur profite d’un voyage en bateau jusqu’ au saut Kamadac,

Le Roraima - Dans le secteur du parc National Canaima, au milieu de la région connue comme La Gran Sabana

Uruyen - Dans , au sud de l'Auyantepuy, se trouve le camp d’Uruyen.d’Uruyen l'un des points de départ, pour l'ascension à l'Auyantepuy.

Espacio Publicitario

Espacio Publicitario

Historia y Personajes
Francisco Linares Alcántara
Militar y político venezolano, presidente de la República durante el período 1877-1879. Hijo del general Francisco de Paula Alcántara, prócer de la Independencia, y de Trinidad Linares. Inició su carrera militar en 1846, al combatir el alzamiento de Ezequ
Cocina
Tempura de Vegetales
La cocina japonesa tomó buena parte de nuestra atención y gusto de unos años para acá, es muy normal encontrarnos con comida japonesa en fiestas y eventos, incluyo una opción sencilla que queda ideal como entrada o pasapalo, se trata de vegetales diversos cortados de manera estética, pasados por una tempura ligera y fritos hasta dorar, servidos crujientes con salsa de soya caliente.
Geografía y Naturaleza
El zorro común
Entre los carnívoros venezolanos, el zorro común es uno de los más conocidos. Su cuerpo mide unos setenta centímetros de largo, y su cola otros treinta. El peso de un adulto alcanza seis kilos. Su pelaje va del gris claro al oscuro, pasando por tonalidade
Cultura
Virgen de Betania
No sabemos si este nombre fue puesto en honor a la aldea, situada en la falda oriental del Monte de los Olivos, en un agreste y profundo valle, a 5 Km. de Jerusalén. Su nombre significa 'casa de aflicción' y es célebre porque en la época de Cristo, allí r


McAfee Los sitios Secure le ayudan a prevenir robos de identidad, fraudes a través de tarjetas de crédito, software espía, correo no deseado, virus y otras estafas en línea

Terms of use
© venezuelatuya.com S.A. 1997-2017. Tous droits réservés. RIF J-30713331-7
Powered by Globalwebtek.com