Guías de Viaje

Coche Isla de Nácar y Sal

L'île de Coche est petite, où la promesse basique de toutes les religions : l'état de grâce que nous supposons consiste à être relâché profondément, plein d'un bonheur et dans une paix qui obtiens. Son nom est Coche, et on pense que le mot consiste d'une origine «guaiquerí» que signifie "un cerf". Se trouve au sud de l'île de Margarita et dans ses 11 Kms de longueur et 6 Kms de largeur, ou on vivent, environ 10.000 personnes, distribuées dans petits villages qui peuvent être parcourus facilement à deux heures.

L'oeuvre étendue «Pintura del margariteño Raymond Vásquez Brito», Prix National d'Arts Plastiques 1950, a été intensément influencé par un long séjour durant sa jeunesse dans le hameau de Le Raisin dans l'île de Coche. Jusqu'à l'aujourd'hui, le maître continue de chercher dans sa mémoire les couleurs et les formes de l'île et il n'a pas cessé de sublimer et de synthétiser ses paysages sereins marins dans des tableaux lumineux.

En contrepartie, à d'autre artiste versatile et reconnu, «Angel Hurtado», Prix National de Peinture 1961, a inspiré un paysage plus dramatique et presque primitif comme c'est celui-là des falaises sur une plage Le Cocotier qui a formé a son atelier dans la Marguerite, des expressions chromatiques avec des impact des huiles de grand format. Les deux artistes réfléchissent, dans les titres poétiques de ses œuvres, la sensibilité de son sentir et perception.

Les mêmes falaises en arènes calcaire dans Le Cocotier ressemblent au Grand Canon (Tuyau) des États-Unis, bien qu'à une échelle trop plus modeste. Ses formations étrangères d'origine fluviale, nous indiquent une époque lointaine qui ont fait courir des rivières puissantes par sa surface; grâce aux forces du vent et de l'érosion, dans quelques conglomérats de grès métamorphose est arrivée, celle qui au cours durant le changées en sculptures reconnaissables : un lion, des singes, des visages, un éléphant, un aigle et ce que l'imagination veut trouver. Ses couleurs varient selon le parcours d'un soleil implacable et l'aridité transformant les couleurs de l'or, rose, rougeâtre, bleu, verdâtre en face de la mer avec ses variations de bleu.

Les bois de cardes nous rappellent une phrase d'Enrique Bernardo Núñez dans son livre Cubagua, "Les cardes sont les vignes des terres arides", quand une brise parfumée produit une susurration ténue.

Ou Coche on profité d'une variété de plages, la plus belle La Pointe de trois kilomètres de longueur, de arènes doux, blanchâtre et d'eaux tranquilles, éclaboussées de colories veilles et avec une brise agréable; aussi une plage l'Amour est fameux et à ce qu'il semble anaphrodisiaque puisque, selon les cancans pueblerinos, qui sont responsable de beaucoup de naissances neuf mois après sa visite.

Les collines et les plages de Coche ont été scène de productions sophistiquées cinématographiques, les modèles sont posés pour des revues prestigieuses comme Vogue et les autres, en plus des catalogues pour des vêtements de bain et de différentes publications. L'infrastructure est appropriée pour s'occuper des exigences puisqu'un téléphone et Internet existe.

Pour arriver à l'île quelques alternatives s'offrent : un «peñero» avec store réalise la traversée depuis le quai de Playa El Yaque,, proche de l'aéroport de Margarita, a 30 minutes. Si on préfère porter avec sa voiture, Marie Libre peut aborder le ferry-boat pour une traversée tranquille d'une heure et demie depuis le plot de ferry dans la Punta de Piedras, de Marguerite. Une autre possibilité s'offre depuis le quai de la baie de l'Hôtel D'accord, avec d'autres, des touristes avec les voiliers, yachts ou catamarans, musique et boissons inclus. Aussi de 10 à 15 noueux peut arriver direct dans une avionnette et hélicoptère, puisque existe une piste proche des hôtels de 1.200 mètres de longueur, usuellement avec vents de l'Est. Dans Coche même on peut commercer par taxis, motos ou bicyclettes pour un parcours.


Dans des villages et hameaux beaucoup d'enfants voient en jouant confiés dans ses rues et un soin spécial est recommandé après avoir manié.

Les deux hôtels principaux dans la Coche sont la "Voiture traditionnelle Paradis", totalement renouvelée, et le récemment étrenné le "Hôtel Pointe Blanc", les deux au bord de la mer paisible et composés avec la nature. Ses structures de bungalows individuels et amples churuatas avec plafonds de palmier sont attractifs et confortables; les deux hôtels comptent sur toute espèce commodité et organisent l'arrivée de ses hôtes à l'île.

Beaucoup de Vénézuéliens mettent les week-ends à profit pour se distraire là, la majorité sont de Caracas qui veulent s'éloigner de la vie quotidienne. Dans la saison touristique haute, la majorité des hôtes, en fuyant du froid, arrivent de l'Europe, le Canada et l'Amérique du Sud, plusieurs sont amoureux au windsurf et kitesurf. Les plus intrépides parcourent la distance de 10 Kms entre El Yaque et Coche sur sa table de surf, avec Eolo soufflant fort et constamment une paire pousser la bougie. Ce sport est très fort point a Coche et El Yaque, lieux de championnats importants, nationaux et internationaux. Divers jeunes hommes de Coche et Yaque ont réussi à se classer dans de divers championnats et maintenant nous représentent heureusement le pays.

Aussi ils offrent des promenades aux moins extrêmes dans perçoir, une camionnette ou bicyclette par l'île avec longues promenades par la plage étendue en arènes blanc. Si l'esprit leur demande, livrez-lui simplement au dolce far nient et enchantez ses pupilles avec le show grandiose des couleurs changeantes du ciel, quand en face de ses yeux descend le soleil sur l'horizon lointain; déclarez seulement son désir, qui s'accomplira sûrement.

Les amants d'oiseaux trouveront une atmosphère idéale pour l'observation : dans Le Sac logent des milliers d'eux, de longues guirlandes de pélicans sillonnent constamment les cieux bleus du Cocotier, par entre les falaises.

En explorant un peu l'histoire nous trouvons qu'en 1526 le Roi de l'Espagne, Charles I de l'Espagne et Ve de l'Allemagne, octroie le Billet Réel à Iohan López d'Archuleta. En 1529 Jacques Caballero informe Charles V sur la découverte d'australes avec ses perles convoitées. D'abord l’Indien ont plongé dans les profondeurs de la mer guaiqueríes, tout de suite les lucarnes et après les esclaves noirs africains, bien que cette exploitation a duré peu, donc on estime que la surexploitation a fini trop tôt avec les australes. Les esclaves n'ont pas non plus beaucoup duré, puisqu’ils ne survivaient son existence pathétique par plus de 8 par 12 ans, selon l'anthropologue vénézuélien Francisco E. Une châtaigneraie le M.

Dans une conversation amène avec M. Luis José Fernand a la maison chez Pierre Sain, nous raconte qu'encore dans la décennie de 1950, étaient dépensées du janvier à un mars, les permissions d'exploitation de la perle, avec la possibilité d'une prorogation d'un mois. En face de Pierre Sain et dans le chevet du Cocotier de grandes banques existaient d'australes qui ont été exploités dans l'époque de traînage, mais aussi ceux sont épuisés.

En 1815, durant la guerre d'indépendance, Pierre d'Alcantara s'est écroulé entre Coche et Cubagua le navire Sain, un vaisseau-amiral de l'expédition sous la conduite de l'Espagnol Paul Morillo et ils ont perdu des vies humaines, 74 canons, armements, des chevaux et le trésor de la Virgen del Valle. Seulement deux ancres ont pu être rachetées à ses alentours et dans des eaux troubles de 22 mètres de profondeur avec un poids de deux tonnes et un canon de trois mètres de longueur, exhibés actuellement dans le Musée Nouvelle Cadix de l'Asunción dans la Marguerite.

Tout près d'une plage La Pointe éclaire la mine de sel resplendissant qui dans le passé a signifié une source de richesse pour les exploiteurs espagnols. Dès 1863 existait une connaissance de la commercialisation du sel de Coche à travers des postes de navigation et mines de sel de Pampatar; beaucoup de travailleurs étaient femmes, et pour se protéger du soleil et sa litre, enduisaient ses corps bronzés débout à une tête d'une huile de cocotier. Celles que rappellent le documentaire excellent "Araya" de la Vénézuélienne Margot Benaceraf peuvent se faire une idée sur la mine de sel de coche. Quelques hautes files de sel solide, oubliées, sont les témoins muets de ces "saledades".

Aujourd'hui restent les vestiges ténébreux de l'édifice antique de l'Administration de Mines de sel qui date de 1874 dans le gouvernement de Guzmán Blanco. Il est très lamentable qui se trouve démantelé et négligé parce que ce l'édifice unique important de l'île, de patrimoine et témoignage de son histoire et d'autres temps.

Les cochers comme leur plaît de s'appeler, sont paisibles et avec l'étincelle de l'oriental. La vie s'écoule tranquillement et la majorité des hommes travaillent dans la pêche artisanale comme ils l'ont fait, ses parents et les parents d'eux, tandis que le soleil imprime des cartes de vie à ses visages et dos. Des autres sources de travail se trouvent dans des hôtels, posées, restaurants, dans les camareras et quelques jeunes fung en sportifs comme moniteurs de windsurf.

 

La sardine est la ligne plus importante de pêche, avec trains sardinerons en face de Pierre Sain de Coche; elle est la matière première plus important de l'État Sucre et de la Nueva Esparta. Dans Le Bichar pêchent la plate et dans une saison le frai fameux le plate est obtenu. Dans Le Raisin s'occupent de la pêche de nasses pour «corocoro», catalane et simples petits, alors que dans Guinima ont des trains avec maille pour des poissons de grandeur régulière.

Les femmes pêchent de différente manière. Après un crépuscule allumé qui réfléchit ses couleurs dans la mer paisible, certains sont observés dans le bord avec ses enfants qui pêchent accidentellement à la lumière. Au moment, avec une contamination atmosphérique, le ciel étoilé et lumineux déploie toute sa splendeur, un plaisir pour les romantiques et des astronomes amateurs.

Isla de Coche est un monde plein de transformation, par la dynamique du développement de l’industrie touristique, mais que conserve encore son authenticité et candeur des lieux où tout le monde est connu. Luie idéal ou vous aviez la nécessité d'un repos paradisiaque. Quelques jours, on arrive avoir la sensation d’un relâchement profond qui offre un état propice d'harmonie pour renouvellement le corps et d'esprit et le désir ardent de revenir plusieurs fois à «Isla de Coche».

Notre reconnaissance à Cristina Rosenberg, auteur du texte et des photographies

Margarita

Nous vous invitons a recourrir les différentes régions de l´île de Margarita et des îles voisines de Coche et Los Frailes.

Margarita
Principal

Porlamar
Porlamar

El Valle
El Valle

La Asunción
La Asunción

Pampatar
Pampatar

Plage Guacuco
Plage Guacuco

Parguito et Plage El Agua
Parguito et Plage El Agua

Juangriego
Juangriego

Nord de Margarita
Nord

La Restinga
La Restinga


Macanao
Macanao

El Yaque
El Yaque

Île de Coche
Île de Coche

Los Frailes
Los Frailes

Espacio Publicitario

 
Espacio Publicitario

Historia y Personajes
José María Benítez
Médico y botánico aragüeño, que como sanitarista promovió métodos para evitar y combatir las epidemias de cólera. Fueron sus padres Francisco Javier Benítez y Rosa María de León. Cursó sus estudios primarios en la escuela parroquial de su pueblo natal (1797-1802).
Cocina
Biscuit de Avena
Pequeños ponquecitos a base de avena y almendras, dulces y suaves ideales para mesas dulces y para presentar con café ó como merienda. Yo compré unas bandejas de mini ponquecitos donde coloco una bolita de la masa que detallo, y al salir del horno tengo unos diminutos ponques, que son una belleza, chiquiticos para comer de un solo bocado.
Cultura
Virgen de Betania
No sabemos si este nombre fue puesto en honor a la aldea, situada en la falda oriental del Monte de los Olivos, en un agreste y profundo valle, a 5 Km. de Jerusalén. Su nombre significa 'casa de aflicción' y es célebre porque en la época de Cristo, allí r


McAfee Los sitios Secure le ayudan a prevenir robos de identidad, fraudes a través de tarjetas de crédito, software espía, correo no deseado, virus y otras estafas en línea

Terms of use
© venezuelatuya.com S.A. 1997-2017. Tous droits réservés. RIF J-30713331-7
Powered by Globalwebtek.com